11.11.07

116 - Proto-mondial

Tous les linguistes s'accordent sur l'existence d'une généalogie des langues plus ou moins parallèle à la généalogie humaine. Si le Français ressemble tant à l'Italien, c'est qu'il partage les mêmes racines latines. Au delà de ce niveau connu et attesté, il y en a un autre qui fait remonter les langues actuelles d'Europe occidentale,avec le Celte, le Russe, le Slave, le Grec, le Sanskrit et l'Indo-Iranien à une langue non seulement morte, mais disparue. Une langue hypothétique dont on peut reconstituer certains traits par déduction, et que les linguistes appellent l'Indo-Européen.

Il y a d'autres langues théoriques en plus de l'Indo-Européen : l'Ouralique serait l'ancêtre d'une trentaine de langues, parlées aujourd'hui dans l'Oural mais aussi en Finlande et en Hongrie, tandis que l'Altaïque serait celui de 66 langages de l'Asie du centre et du nord, parmi lesquelles le Turc et le Japonais. Plus controversée est la création du linguiste danois Holger Pedersen, qui a postulé en 1903 l'existence d'une langue ancestrale commune aux 6 grands groupes que sont l'Indo-Européen, l'Altaïque, l'Ouralique, l'Afro-Asiatique, le Kartvélien et le Dravidien. Cette langue hypothétique, parlée aux alentours de la fin du paléolithique (10 000 ans avant notre ère), il l'a baptisée Nostratique.

Dans un article de 1995, le Dr. Alexis Manaster Ramer de l'université de Detroit affirme que la racine commune aux mots anglais fist, finger et five, qu'on retrouve entre autres en Hollandais, en Allemand et en Russe, ne trouverait pas son origine au niveau Indo-Européen mais remonterait au Nostratique (2).

Certains poussent plus loin le parallèle entre généalogie des langues et phylogénie des espèces vivantes et considèrent que, de la même façon qu'on peut parler d'un ancêtre commun à l'ensemble des créatures vivantes (c'est le fameux LUCA), on peut aussi postuler un langue disparu, le proto-mondial, qui serait l'ancêtre de toutes les langues parlées aujourd'hui sur Terre. L'existence du nostratique et du proto-mondial a beau être spéculative (rien ne prouve réellement que les langues humaines aient une origine commune), ça n'a pas empêché certains linguistes de se livrer à des tentatives de reconstruction. Le russe Vladislav Illich-Svitych a même composé un poème en Nostratique :

.KelHä we.tei ‘a.Kun kähla
.kalai palhA-.kA na wetä
s'a da ’a-.kA ’eja ’älä
ja-.ko pele .tuba wete (2)

Ce qui signifierait grosso-modo :
Le language est un gué jeté sur la rivière du temps
Qui nous entraîne vers la maison des ancêtres disparus.
Mais il n'atteindra pas le but,
Celui qu'une eau profonde effraie.
Et si vous n'êtes toujours pas convaincu, sachez que les nénés des Français (ou plutôt : des Françaises) se disent nenka en Bulgare, nai en Chinois et ñuñu en Quechua. CQFD ! (3)

(1) Linguists Debating Deepest Roots of Language
(2) Nostraticist Vladislav Markovich Illich-Svitych
(3) Deriving Proto-World with tools you probably have at home

11 commentaires:

Anonyme a dit…

Et Merrit Ruhlen, alors ?-)
Son ouvrage "L'origine des langues" est un incontournable dans ce genre de sujet...
Merci du billet en tout cas!

dvanw a dit…

Merci pour l'info. A part les quelques articles que j'ai lus pour écrire le billet ci-dessus, j'ignore à peu près tout de la clssification linguistique !

Le lien que tu donnes ne marche pas à cause d'un "br" qui se trimballe ; le bon lien est ici.

Tom Roud a dit…

Je me demande si des gens ont étudié les rapports antre phylogénie des langues et phylogénie génétique....

Tietie007 a dit…

Passionnant tout ça !

Joël a dit…

Je ne connais pas grand chose à ce domaine passionnant mais comme il n'est pas nécessaire de savoir pour parler, c'est du moins ce que me disait mon aïeul au coin du feu il y a très longtemps. A l'époque nous vivions dans une caverne. Il parlait un drôle de langue mais je crois me souvenir qu'il me parlait des différence de langues entre les vallées et pas que dans celle de Néander.

Sérieusement, je me demande si cette idée de proto-langue n'est pas encore un coup des créationistes qui veulent nous reparler du paradis terrestre, de la langue adamique, de la tour de Babel pour grimper au ciel, plus haut que Yavé et du fait que Yavé y a mis le haut-là à cette histoire en multipliant les langues. La bonne vieille histoire de Prométhée version judéo-christo-islamique. Je n'en crois pas un mot, c'est juste pour nous endormir. Quoi qu'il en soit on n'aura pas le fin mot de cette histoire, mon aïeul le savait bien.

Joël a dit…

A propos de caverne...
http://perinet.blogspirit.com/archive/2007/08/25/caverne.html

dvanw a dit…

Sérieusement, Joel, faut pas voir un créationniste derrière chaque caillou ! LUCA, par exemple, n'est pas une invention des créationistes ! Même si l'idée d'un ancêtre commun peut-être vue comme qqchose de biblique ? Je ne sais pas si l'hypothèse du proto-mondial est vraie, mais ceux qui la défendent n'ont rien à voir avec les zozos dont tu parles !

Joël a dit…

Désolé Denis mais l'hypothèse LUCA me semble totalement différente de celle de la protolangue. D'un côté on parle de biologie, de l'autre de culture. Rien à voir!

Je pense que l'on est tous influencé par nos préjugés et Holger Pedersen, que j'ai bien connu, était un homme totalement empreint de religion. Sa mère, un protestante rigoriste lui avait appris à lire sur une bible bi-lingue hébreux-grec et le petit Holger ne pouvait poser des question en danois que sur des points de théologie vraiment trop ardus.
De plus, quand on connait le danois, on comprend que l'on puisse parler de protolangue.

Joël a dit…

Encore un commentaire qui ne passe pas. Je hais cette interface blogger.

Je disais donc, en gros, qu'il ne faut pas confondre Biologie et Culture.

J'ai bien connu Holger Pedersen et je peux te dire qu'il était très religieux. Sa mère, une protestante puritaine qui ne riait jamais, lui avait appris à lire dans un bible bilingue hébreux-grec. Il ne pouvait poser des questions en danois que sur des points de théologie particulièrement difficiles. Pas étonnant qu'il ait eu l'idée de cette proto-langue pour faire la nique à sa folcoche de mère!

Joël a dit…

En fait le commentaire semble bien être dans le pipe. On dirait que Denis est encore en vacances. Bon, à suivre

dvanw a dit…

Joël, si j'étais en vacances, je posterais plus, croi-moi ! C'est plutôt l'inverse des vacances.

L'hypothèse LUCA (qui est d'ailleurs un peu plus qu'une hypothèse) est évidemment différente de celle du proto-modial. Je m'essayais à la métaphore : LUCA est une théorie parfaitement laïque malgré les connotations bénitières qu'on peut y voir.

Quant à Holger, que j'ai bien connu aussi à la maternelle de la rue Poppincourt en 1953, je te rappelle qu'il a tenu régulièrement une chronique désopilante sur Rires et Chansons... CQFD.

Un dernier mot pour soumettre à ta sagacité la figure de l'abbé Lemaître, cul-béni s'il en fut, que l'historiographie des sciences reconnait néanmoins comme le fondateur de la théorie du Big Bang, qui a connu un certain succès, même en dehors des cercles créationnistes !