23.3.07

111 - Racketiciel

Dans la longue série des francisations plus ou moins réussies et plus ou moins utiles (gratuiciel, partagiciel, & co) voilà que pour une fois la VF précède la VO (qui du coup n'est plus O!). C'est l'AFUL (1) qui signe cette innovation, avec le lancement, en novembre dernier, d'une pétition intitulée Non aux racketiciels !

Qu'est-ce qu'un racketiciel ? C'est l'un des nombreux logiciels préinstallés sur l'ordinateur neuf que vous venez d'acheter : le premier d'entre eux est évidemment Windows, mais il y en a en général une foultitude d'autres : logiciels de gravure, antivirus, logiciels graphiques et/ou multimédia plus ou moins utiles... Alors, je vous entends d'ici : où est le problème, puisqu'ils sont gratuits ?

En fait, il y a deux cas de figure :

1 - les versions d'essai, bridées ou light de différents "grands" softs de chez Adobe, Roxio ou Microsoft... Utiliser ces programmes est généralement pénible, car ils vous font payer le fait d'utiliser une version "gratuite" ou "light" en vous rappelant régulièrement tous les avantages du produit payant. Les désinstaller est souvent un vrai parcours du combattant !

2 - les racketiciels, qui ne sont gratuits qu'en apparence. Windows n'est évidemment pas gratuit, et les logiciels utilisables qui l'accompagnent non plus. Si vous voulez utiliser d'autres programmes ou un autre système d'exploitation, le fait d'être obligés d'acheter ces logiciels préinstallés s'apparente à du racket. D'où le terme racketiciels.

Si l'omniprésence de Windows préinstallé sur les PC vendus aux particuliers insupporte les défenseurs du logiciel libre, elle pose en plus un problème de droit. Ainsi que le rappelle le texte de la pétition de l'AFUL :
La vente conjointe et indissociable du matériel (qui est un bien dont on devient propriétaire) et des licences logicielles (qui sont un service dont on acquiert un simple droit d'usage) constitue une vente liée, qui est donc illégale (voir les articles pertinents du Code de la Consommation) (2)
Bizarrement, Steve Jobs, ce défenseur sourcillieux des droits du consommateur face aux abus des maisons de disques (3), ne s'est pas encore exprimé sur la question...

(1) Association Francophone des Utilisateurs de Linux et des Logiciels Libres
(2) pétition "Non aux racketiciels"
(3) Steve Jobs : Thoughts on Music

4 commentaires:

Joël a dit…

Ne devrait-on pas dire escroquiciel? Ce serait quand même plus croquignolet.
En anglais racketware cela fait trop tennis... Comment dit-on escroc au pays de Billou?

Joel a dit…

Le truc irritant au possible...
Et voilà que le comm ne passe pas...
ça roupille sur ce blog :-)

dvanw a dit…

Exact, ça roupille...
Mais je n'ai pas dit mon dernier mot... Je prépare mon come-back !

Médard a dit…

You said:
Bizarrement, Steve Jobs, ce défenseur sourcillieux des droits du consommateur face aux abus des maisons de disques (3), ne s'est pas encore exprimé sur la question...

I say:
Oui sur Mac on ne peut^W pouvait installer que MacOS

Ah si maintenant on peut aussi installer Windows et différents parfums de Linux
On peut aussi travailler sur Darwin (sous-couche BSD de MacOS X)

Donc effectivement, pourquoi pas acheter un Mac tout nu sans logiciel ?!
Personne n'a encore essayé, à ma connaissance...