25.10.06

087 - Stochocratie

Avec la récente recrudescence médiatique de jurys populaires tirés au sort, l'idée de démocratie aléatoire commençait déjà à pointer le bout de son nez... Lorsque la lecture d'Etienne Chouard, le fameux noniste européen, ouvrit brusquement mon cerveau à la stochocratie, dite aussi lotocratie.

Alors oui, exactement : il s'agit de remplacer la bonne vieille élection des représentants du peuple par le tirage au sort. Pour écrire une constitution européenne, par exemple, Etienne Chouard réclame une assemblée constituante, mais attention : pas question d'en élire les membres !
Il faut les tirer au sort, au moins en grande partie, pour éviter les fraudes prévisibles : en effet, si on procède à une élection, les candidats seront nommés par les commissions d’investiture des partis qui veilleront évidemment à faire élire des amis, non candidats au pouvoir mais bien aux ordres des futurs élus.
C'est intéressant, quoique ça n'aille - à mon avis - pas assez loin : pour éviter tout risque de corruption des citoyens tirés au sort ( le pouvoir corrompt tellement vite ! ), le mieux serait qu'ils tirent leurs décisions à la courte-paille. Et écrivent la Constitution en piochant au pif dans le dictionnaire.

Big Bang Blog : Le tirage au sort, d'Etienne Chouard à Ségolène Royal
L'avenir de la Démocratie : la stochocratie

3 commentaires:

Joël a dit…

Lotocratie, c'est bien ou encore une lotarchie. On peut aussi faire aléatocratie, hasardocratie, probabilocratie ou probarchie.

Il faudrait que les jurés soient fait automatiquement grands maîtres de l'ordre de la Gidouille voire docteurs es pataphysique mais uniquement pour ceux qui aurait la chance d'être élus, pardon tirés, deux fois.

Plus sérieusement, je trouve l'idée du jury pas mal mais il faudrait tirer au sort des volontaires parce que si on prend au hasard de la foule... C'est la cata. Déjà qu'un sénateur comme Serge Dassault, pris au hasard à son retour de Chine, arrive à dire un nombre impressionnant de conneries, alors un citoyen choisi au pif... pfuuut.

dvanw a dit…

Plus sérieusement, il me semble que les défenseurs du tirage au sort te diraient que celui-ci sert précisemment à ce que ce ne soit pas toujours les mêmes ( les « actifs », parmi lesquels les classes moyennes-sup sont surreprésentées ) qui pèsent sur le débat.

En fait l'idée, telle qu'elle est défendue par des gens comme le Jefferson Center ( http://www.jefferson-center.org ), est de fabriquer un échantillon représentatif de la société... Dans leur FAQ, il ya une question qui me semble fort pertinente : « En quoi le processus de jury citoyen est-il différent d'un focus group ? »

Au fond, est-ce que l'idée ne serait pas de faire gouverner les sondages ? Est-ce que, pour citer un certain Lionel à propos d'une certaine Ségolène, ça ne s'appellerait pas « démocratie d'opinion » ?

khate a dit…

Après en avoir parlé en famille et avec des amis , je crois que le mot "jury" fait un peu peur à beaucoup de jeunes à cause de la connotation/relation avec tribunal .
C'est bête , non ?
Merci pour ton passge chez moi .