30.1.07

104 - Neurone miroir

Vous êtes un chimpanzé et vous avez décidé d'attraper une belle cacahouète posée devant vous. Comment allez-vous vous y prendre ? Facile : vous commencez par activer certains neurones de votre lobe frontal (les neurones cacahouète ), qui vont se charger de toute l'intendance.

Ce que Rizzolati, Gallase et Iaccoboni (université de Parme) ont découvert en 1996, c'est qu'une partie de ces neurones, les neurones miroirs (1) vont réagir exactement de la même façon en accomplissant une action et en regardant quelqu'un d'autre l'accomplir. L'espèce qui aurait développé le plus de neurones miroirs... Ben c'est nous.

Ce sont les neurones miroirs qui nous permettraient d'éprouver de l'empathie, de deviner les intentions ou les sentiments d'autrui. Ce sont eux aussi ( par leur défaillance ) qui seraient responsables de l'autisme... Ce sont eux, surtout, qui nous permettraient d'apprendre par imitation, nous laissant du coup l'opportunité de développer une culture, ( un patrimoine cognitif transmis de génération en génération ) qui semble l'apanage de quelques rares primates parmi lesquels homo sapiens et le chimpanzé.

Mais le neurologue V.S. Ramachandran attribue à ces neurones miroir un rôle encore plus fondamental, puisqu'il les considère comme les neurones de la conscience ! Les neurones miroir auraient d'abord évolué pour permettre à leurs propriétaires de développer une TOM ( theory of other minds ), dont on voit bien quel avantage évolutif elle représente : grâce à elle, on peut deviner les émotions d'autrui, anticiper ses réactions, etc... Ensuite seulement, une sorte de retournement aurait permis d'utiliser les fameux neurones miroir non plus sur autrui mais sur soi même, donnant ainsi naissance à la conscience...

Tout ça reste encore spéculatif, of course, mais comme le remarque V.S. Ramachandran :
Il se pourrait que l'utilisation de l'expression "self conscious" pour dire que vous êtes conscients des autres étant conscients de vous, ne soit pas une coïncidence. Pas plus que de dire « Je réfléchis » pour dire que vous êtes conscients de vous-même en train de penser.
Je vous laisse... euh... méditer la validité de l'argument. Et si vous préférez utiliser votre neurone cacahouète ( et que vous possédez aussi un neurone anglophone ) je vous recommande chaudement le numéro de NOVA Science Now sur cette histoire (3) qui est partiellement visible en ligne.

(1) Giacomo Rizzolatti et al. (1996). Premotor cortex and the recognition of motor actions, Cognitive Brain Research 3 131-141
(2) Edge: THE NEUROLOGY OF SELF-AWARENESS by V.S. Ramachandran
(3) NOVA Science Now : Mirror Neurons

9 commentaires:

PAC a dit…

J'apprécie la pédagogie de cet article. Je me rappelle avoir assisté à une conférence entière sur les neurones miroirs sans n'y rien comprendre.

Observe-t'on des différences de développement et/ou du nombre de neurones miroirs entre les humains ? Et y a t'il des corrélations entre ces différences et d'autres caractéristiques telles que l'empathie, l'intelligence, la couleur politique… ?

dvanw a dit…

Merci pour le commentaire !

Quant aux questions, je crains d'être bien en peine de te répondre, n'étant du tout ( mais alors pas du tout ) un spécialiste de neurologie... Par contre, peut-être un autre lecteur aura-til des infos complémentaires à te donner ?

seven a dit…

Bonjour!
Merci pour ce billet très didactique sur un sujet passionnant...
La question de pac vient peut-être de cette phrase "L'espèce qui aurait développé le plus de neurones miroirs... Ben c'est nous", même si après, dwawn, tu précises que ce système neuronal est "l'apanage de quelques rares primates parmi lesquels homo sapiens et le chimpanzé".
Ce système a en effet été identifié chez le macaque d'abord, puis chez l'homme (au niveau de 2 régions, l'une frontale, l'autre pariétale), mais je ne crois pas qu'il y ait des études quantitatives à proprement parler.
Pour l'empathie, des travaux sont réalisés, en montrant par exemple des images "douloureuses"(photo d'un doigt recevant un coup de marteau par exemple)pour voir si ces neurones sont activés, et si oui se quelles façons...
Par contre, la suite de la question m'étonne: quand bien même il y aurait des variations interindiviquelles, pac,il me semble peu probable que "l'intelligence, la couleur politique" soient proportionnelles à la quantité de neurones, quels qu'il soient. Déjà la quantification de l'intelligence (quels critères? mais c'est un autre débat)n'est pas évidente, mais pour des variables qualitatives telles que l'orientation politique, ça sous-entend le choix d'opinions "meilleures" que d'autres? Un peu gênant tout ça...Mais peut-être ai-je mal compris la question...

N'empêche, on pourrait parler des heures de ces neurones miroirs, des hypothèses évoquées sur leur rôle dans le développement du langage etc. Bref: super choix de sujet!

PAC a dit…

Merci pour vos réponses. Je me dois donc de préciser ma question. J'imaginais un lien avec l'intelligence sur le modèle suivant : les neurones miroirs augmentent la faculté de se mettre à la place d'autrui. On peut donc penser qu'il y a un lien avec entre les neurones miroirs et les facultés d'apprentissage des individus ou encore la faculté d'un individu à imaginer des situations dans lesquelles il n'est pas… C'est vrai qu'il y a de réels problèmes de mesure de l'intelligence, mais à ma connaissance, les psychologues utilisent encore des tests de QI.

J'imaginais un lien avec la couleur politique en me disant que peut-être que les gens ayant une plus forte empathie avait un comportement politique différent.

dvanw a dit…

Oui, je crains bien qu'on ait tout à fait compris ta question, finalement... La réponse est non ! On n'a encore découvert ni le neurone de l'ultra-libréralisme, ni celui de l'alter-mondialisme. Désolé !

Joël a dit…

Oui d'accord, mais est-ce vraiment un hasard si c'est en se rasant que Sarko pense le plus à son futur job?

Joël a dit…

Pour mettre un commentaire plus intelligent il faut que je réfléchisse. Ce matin, je manque de réflexe, je suis le reflet de moi-même.

PAC a dit…

Ok, merci pour vos réponses. Je reconnais que ma question était extraordinairement naïve, c'était juste pour savoir au cas où y aurait des recherches là-dessus.

les Mutants a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.