13.12.06

097 - Biologie synthétique

L'originalité de la biologie synthétique, c'est d'envisager la cellule et le code génétique non plus du point de vue des sciences de la vie ( en essayant de comprendre ) mais du point de vue de l'ingénieur ( en essayant de fabriquer ! ). Ca ressemble à de l'ingénierie génétique, mais c'est l'étape suivante : là où le généticien « classique » transfère un gène d'un organisme à un autre, le biologiste synthétique contruit des gènes nouveaux en utilisant le code génétique comme matériau de base.

Les synthetic biologists ont déjà construit - entre autres - une cellule qui clignote en présence de lumière ultra-violette (1) et se sont lancés dans un inventaire exhaustif des séquences de code génétique réutilisables, avec l'objectif affiché de créer un mécano du vivant, une sorte de Lego à base de biobriques. (2)

Si la seule utilisation des mots ingénieur et vivant dans la même phrase donne des palpitations de ce côté-ci de l'Atlantique (3), ce n'est apparemment pas le cas aux Etats-Unis où un groupe de chercheurs s'est regroupé sous le label Synthetic Biology et n'a pas reculé devant le choix d'un slogan au réductionnisme provocateur ( et humoristique, on espère ) :
Making life better, one part at a time.
Rendre la vie meilleure, morceau par morceau !
Leur but ? Concevoir et fabriquer des composants biologiques et des systèmes qui n'existent pas auparavant dans la nature. (4) Très influencés par l'approche et le langage de l'informatique, les synthetic biologists utilisent des termes tels que reverse enginneering et réimplémenter à propos des systèmes biologiques existants. Ce qui fout les jetons quand on sait que l'un de ces systèmes biologiques existants, c'est nous ! Entre le catastrophisme français et le positivisme béat à l'américaine, y aurait pas une voie intermédaire ?

(1) Wired : Life, Reinvented
(2) Registry of Standard Biological Parts
(3) Transversales : Biologie de synthèse, enjeux et défis pour l'humanité
(4) Synthetic Biology

10 commentaires:

Anonyme a dit…

xfbcgrmf

Anonyme a dit…

Ben dit donc... On ouvre la boite de Pandore, on joue les Frankestein, on Prométhéïse à donfe!
C'est assez fascinant ce nouveau monde N'étant pas d'un naturel optmiste sur l'avenir de la planète, (qui l'est?) je me dis qu'un peu de bricolage génétique après tout... Non sérieusement ça fout les jetons"et on ne sais pas qu'en penser.

Les petites remarques des cathos anti-téléthon à propos des embryons prennent à la lumière de ces infos un petit côté cocasse et bien vieillot. Non?

Impossible de publier sereinement des commentaires sur ton blog. Cela marche une fois sur 10.

Joël a dit…

Tiens ça a marché cette fois.

dvanw a dit…

Ca marche pas ?
Sérieux ?

Le pire étant que, si c'est le commentatuer officiel et quasi-unique de ce blog qui dit ça...

C'est embêtant !

Sinon les tripotages de code génétique, c'est comme les blogs. En principe, c'est super, mais des fois ça marche pas. Quand il s'agit d'un commentaire, c'est déjà embêtant. Mais quand il s'agit de ses petits gènes à soi, dont on n'a pas de copie de sauvegarde...

Joël a dit…

J'essaye encore un commentaire. Je ne sais pas pourquoi il ne passent pas parfois. J'en ai perdu pas mal en ne faisant pas gaffe. Est-ce que Blogger vérifierais certains mots? Est-ce que je deviens parano?

Joël again a dit…

Ce qu'il y a de pire quand il ne passent pas, c'est qu'il n'y a pas de messages. Il faut juste regarder s'il s'affiche en haut.

2ièem essai

dvanw a dit…

J'ai l'impression que si trop de temps passe entre l'ouverture de la fenêtre et le moment où tu publis, il refuse la vérification de mots...

Il en affiche un second et là ça marche.

Je vais essayer de changer d'option et de pas mettre les commentaires en pop'up, voir si ça va mieux...

Matthieu a dit…

un billet très interessant. J'en ai repris quelques éléments pour un billet sur mon blog, où je donne quelques exemples, si cela vous interesse.

SB a dit…

Un wiki qui présente est discute la biologie synthétique : biologiesynthetique.fr

ici

flefevre a dit…

Un rapport sur la biologie synthétique dont je suis l'auteur mais qui donne une vue large sur la biologie synthétique http://biocamp.blogspot.com/2008/10/quel-business-model-pour-la-biologie.html