13.11.06

090 - Exo-darwinisme

La technologie, pour Michel Serres, est un processus d'externalisation des fonctions corporelles. Le marteau externalise le poing ; la roue externalise la rotation de la hanche, etc... L'homme est un animal dont le corps perd (des fonctions). Ce qui est nouveau dans les « nouvelles technologies », c'est qu'elles externalisent des fonctions cognitives comme la mémoire, qu'on pensait jusqu'ici comme partie intégrante du sujet lui-même ! Aujourd'hui, ce n'est plus le cas :
Nous sommes libérés de l'écrasante obligation de mémoire.
Nous sommes condamnés à devenir intelligents !
Mais si nos fonctions corporelles sont ainsi externalisées, objectivées par la technique, que devient le processus de sélection naturelle ? Que devient l'évolution ? La technique, pour Michel Serres participe d'un exo-darwinisme qui permet à l'homme d'échapper à la pression évolutive due à son environnement... Par exemple, depuis le vêtement, le poil n'est plus un caractère soumis à la sélection naturelle. Idem depuis le le livre, pour la capacité de mémorisation brute. Ce n'est plus le corps qui perd des fonctions c'est l'esprit ! La bonne nouvelle c'est que :
On voit très bien qu'au cours de l'histoire, chaque fois qu'on a perdu quelquechose, on a gagné quelquechose qui était à l'étage au dessus de ce qu'on perdait.
Bref, à tous ceux qui se demandent Where is the information we have lost in Google ? Michel Serres répond que la question intéressante, n'est pas tant « Qu'est-ce qu'on a perdu ? » mais plutôt « Qu'est-ce qu'on est en train de gagner ? »

Conférence de Michel Serres à l'Ecole polytechnique

5 commentaires:

joël a dit…

Externalisation de la mémoire? Je n'y crois guère quand je vois le paquet de trucs qu'il faut mémoriser pour réussir à retrouver l'information cachés dans des répertoire windows ou même derrière Google

J'avoue que la question de l'information perdu dans google m'interesse moins que la question de Vialatte:

"Le temps perdu se rattrape toujours. Mais peut-on rattraper celui qu'on n'a pas perdu ?"

Joël a dit…

L'évolution, cela me fait aussi penser aux générations de langages inforamtiques vu par zevar, le dessinateur de 01 informatique qui montre un ordinateur de plus en plus concentré et un homme de plus en plus olé-olé... Avec la 5ième, le gars à l'air shooté et demande à l'ordi: "Vous ne pouvez pas me rappeller la question que je voulais vous poser?"

dvanw a dit…

Si on compare avec la masse de connaissances que mémorisaient par coeur les générations précédentes, j'ai l'impression que le moderne « dans quel dossier j'ai fourré ça, déjà ? » reste très très minime en termes de quantité d'information...

Surtout qu'il suffit généralement de se rappeler quelques mots contenus dans le document pour le retrouver en 3 secondes, non ?

On mémorise des notions, clés, des index, des schémas... Comme si on était passé à un langage de niveau supérieur, justement ! Ce qui nous ramène au dessin dont tu causes et qui m'a fait bien rire... A quand l'exteralisation de la capacité de visualisation à partir d'un texte ?

Anonyme a dit…

Top comme sujet.Nous étions de tranquilles primates,chacun son arbre et celà marchait trés bien durant 150 millions d'années...tout à coup dotés d'un sentiment d'humanité nous nous sommes fait peur et n'avons pas encore dompté les rélexes de survie animale(instinct de dissimulation et de mort)qui pour l'instant freinent encore une évolution dont on ne peut plus nier qu'elle soit programmée et irréversible.On devient plus sage,moins violent et notre cerveau continu à développer davantage les zones du cerveau concernés par les rapports amicaux entres humains,que les zones du cerveau concernés par la violence ou la colère.Comment expliquer sinon, pourquoi la nature nous aurait doté doté d'un moteur "Ferrari"alors que nous ne sommes pas encore capable de rouler en"2 C.V."?

Anonyme a dit…

Top comme sujet.Nous étions de tranquilles primates,chacun son arbre et celà marchait trés bien durant 150 millions d'années...tout à coup dotés d'un sentiment d'humanité nous nous sommes fait peur et n'avons pas encore dompté les rélexes de survie animale(instinct de dissimulation et de mort)qui pour l'instant freinent encore une évolution dont on ne peut plus nier qu'elle soit programmée et irréversible.On devient plus sage,moins violent et notre cerveau continu à développer davantage les zones du cerveau concernés par les rapports amicaux entres humains,que les zones du cerveau concernés par la violence ou la colère.Comment expliquer sinon, pourquoi la nature nous aurait doté doté d'un moteur "Ferrari"alors que nous ne sommes pas encore capable de rouler en"2 C.V."?